Vikings, mensonges et déification : l’étrange passé de Nordahl Lelandais qui jette une autre lumière sur l’affaire

De nouvelles révélations sur l’enfance et la personnalité du tueur présumé, dont le procès s’est ouvert lundi 3 mai aux assises de Savoie, viennent d’être dévoilées.

De nouvelles révélations sur l’enfance et la personnalité du tueur présumé, dont le procès s’est ouvert lundi 3 mai aux assises de Savoie, viennent d’être dévoilées.

“Si la monarchie avait continué, mon père serait duc de Normandie”

Alors que le procès de Nordahl Lelandais, accusé du meurtre d’Arthur Noyer, un jeune caporal disparu en 2017, s’est ouvert lundi 3 mai aux assises de Savoie, de nouvelles révélations sur la personnalité du tueur présumé ont été dévoilées par le journaliste Thibaut Solano dans C à vous. Invité sur l’émission de France 5, lundi 3 mai, le journaliste, qui suit de très près cette affaire criminelle, a expliqué que l’ancien maître-chien avait toujours vécu dans le mensonge, et ce dès la plus tendre enfance.

“C’est une vie dans l’illusion, voire dans le mensonge, c’est-à dire que le père lui a mis dans la têtes qu’ils étaient des descendants des Vikings, c’est pour ça qu’il s’appelle Nordahl”, a-t-il notamment raconté. Des illusions qui ont bercé Nordahl Lelandais durant toute sa vie puisqu’en 2018, celui-ci déclarait aux enquêteurs : “Mon père a fait beaucoup de recherches sur notre famille jusqu’en 1 300. Il nous a appelés Sven [le prénom de son grand frère, ndlr] et Nordahl car nous descendons des Vikings. On descend de Guillaume le Conquérant et de Richard Cœur de Lion, si la monarchie avait continué, mon père serait duc de Normandie”.

Selon les dires du journaliste, la mère de l’ancien maître-chien n’hésitait pas également à embellir la réalité. D’après lui, la mère du…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...