VIDEO. Un aquarium pour se recueillir devant un proche décédé du Covid-19

Soins de conservation, droits des familles… Si les conditions funéraires des victimes du Covid-19 se sont un peu assouplies, les familles endeuillées n’ont que très peu de temps pour se recueillir et les obsèques sont très encadrées. A Tel Aviv, en Israël, un système a été trouvé.

Soins de conservation, droits des familles… Si les conditions funéraires des victimes du Covid-19 se sont un peu assouplies, les familles endeuillées n’ont que très peu de temps pour se recueillir et les obsèques sont très encadrées. A Tel Aviv, en Israël, un système a été trouvé.

La crise sanitaire ne cesse de faire de plus en plus de victimes dans le monde. En France, le nombre de décès dû au Covid-19 s’élève à 8911 décès au total, soit 833 de plus en 24 heures, selon les derniers chiffres officiels.

Afin d’éviter toutes saturations des pompes funèbres et limiter la propagation du virus, une série de dérogations au droit funéraire a été prise. Le ministère des Solidarités et de la Santé a en effet voté un décret le 1er avril 2020 en ce sens. Il modifie l’avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) rendu le 24 mars 2020, concernant la prise en charge des victimes du coronavirus.

Coronavirus : quelles règles pour les obsèques ?

Les documents stipulent la manière classique dont doit être pris en charge un défunt porteur du Covid-19, ainsi que les précautions à prendre, rapporte le site Advitam.

la mise en bière du défunt est immédiatela toilette mortuaire est interditeles toilettes rituelles ne sont plus possiblessi le décès a… Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...