Vaccin : ce que cachent les passages noircis du contrat liant l’UE et le laboratoire AstraZeneca

Une grossière erreur a permis de mettre à jour les passages confidentiels masqués au sein du contrat conclu par la Commission européenne et le laboratoire anglo-suédois. Découvrez le juteux montant de l’accord.

Une grossière erreur a permis de mettre à jour les passages confidentiels masqués au sein du contrat conclu par la Commission européenne et le laboratoire anglo-suédois. Découvrez le juteux montant de l’accord.

La vérité finit toujours par éclater. Alors que plus de transparence sur la teneur des contrats entre la Commission européenne et les laboratoires sur les vaccins anti-Covid-19 était demandé, le flou était jusqu’ici entretenu. Le mystère n’a cependant pas tenu bien longtemps. La révélation des conditions de l’accord passé avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca, sous pression en raison d’importants retards de livraison, était réclamée depuis plusieurs jours par l’exécutif européen. Le feu vert a finalement été donné ce vendredi 29 janvier au matin.

“Nous saluons l’engagement de l’entreprise à une transparence accrue (…) La transparence et la responsabilité sont importantes pour conforter la confiance des citoyens européens”, a commenté un porte-parole de la Commission.

La publication d’une quarantaine de pages a ainsi été faite sur le site de la Commission, qui avait pris l’initiative de noircir différents passages, voire des pages entières, “pour des raisons de confidentialité”. L’entreprise et la Commission se sont en effet mises d’accord pour tenir secrètes “des informations commerciales sensibles”, d’après les explications d’Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, à la radio allemande…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...