Retraite : y aura-t-il vraiment une alternative à l’âge pivot ?

Trouver une solution de remplacement à l’âge d’équilibre. Tel était l’objectif de la conférence de financement des retraites, ce mardi 10 mars. Celle-ci semble toutefois se faire attendre…

Trouver une solution de remplacement à l’âge d’équilibre. Tel était l’objectif de la conférence de financement des retraites, ce mardi 10 mars. Celle-ci semble toutefois se faire attendre…

L’âge pivot pourrait-il être remplacé par une autre mesure ? C’est ce à quoi réfléchissent syndicats (la CFDT, la CFTC, l’Unsa et la CFE-CGC) et patronat (Medef, CPME, U2P). La conférence de financement des retraites de ce mardi 10 mars au ministère de la Santé et des Solidarités leur a permis d’en discuter, rapporte Le Point.

Or, l’alternative à l’instauration d’un âge pivot à 64 ans dès 2027, très critiquée, semble difficile à trouver.

Réforme des retraites : un “cocktail de mesures” pour combler le déficit

Pour l’heure, seul un accord semble s’entrevoir via un “cocktail de mesures” visant à combler le déficit des régimes de retraite, estimé à 12 milliards d’euros par an en 2027 par l’exécutif. D’après le document remis par Jean-Jacques Marette, l’animateur de la conférence nommé par le gouvernement, l’ensemble des organisations présentes, se disent prêtes à mobiliser au moins une partie du Fonds de réserve des retraites, “a minima sur les produits financiers”.

Les exonérations de charges, accordées pour des raisons de politique économique, devront être supportées par l’État. Cette compensation de la suppression du “forfait social”(…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...