Retraite : à qui les erreurs auront-elles coûté le plus cher, ces derniers mois ?

Depuis quelques mois, l’Etat et la Caisse nationale d’assurance vieillesse semblent multiplier les erreurs dans le traitement des retraites des Français. Certaines se sont avérées très coûteuses… mais pour qui ?

Depuis quelques mois, l’Etat et la Caisse nationale d’assurance vieillesse semblent multiplier les erreurs dans le traitement des retraites des Français. Certaines se sont avérées très coûteuses… mais pour qui ?

Certains ont été déclarés morts et ne touchent plus de pension depuis. D’autres n’ont pas eu droit à tout l’argent auquel ils pouvaient pourtant prétendre. Sans oublier, bien sûr, le bug qui a terrorisé plus d’un retraité français… Et pour cause ! Il en a privé beaucoup de leur émoluments, cette année. Force est de constater que, ces derniers mois, les autorités compétentes multiplient les erreurs en matière de traitement des retraites. Certaines sont d’ailleurs profitables aux contribuables : nombre d’entre eux, ont en effet eu droit à un trop-perçu qu’ils n’ont jamais dû rembourser.

D’une façon générale, cependant, ces couacs peuvent coûter cher. Les premiers débiteurs, cependant, ne sont peut-être pas celles et ceux à qui vous auriez pu penser, explique Capital. Le gouvernement, semble-t-il, à de quoi se mordre les doigts. Cela n’a rien d’étonnant : dans bien des cas il en est l’un des responsables. 

Retraite : ces erreurs très coûteuses de l’Etat

Le couac des revalorisations de pensions en est un très bon exemple : face à la fronde sociale, le gouvernement décide de ne pas aller au bout de ses premières mesures. Emmanuel Macron avait pourtant choisi d’intégrer le niveau de vie des Françaises et des Français dans le recalcul des pensions. Se faisant, celles et ceux percevant plus de 2 000…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...