Portrait de Gérald Darmanin, le ministre dont Emmanuel Macron devrait se méfier

Mardi 7 juillet 2020, Gérald Darmanin fait son entrée au ministère de l’Intérieur. Chantage, trahison, accusations de viol… Portrait de cet homme qui suscite de nombreuses réactions.

Mardi 7 juillet 2020, Gérald Darmanin fait son entrée au ministère de l’Intérieur. Chantage, trahison, accusations de viol… Portrait de cet homme qui suscite de nombreuses réactions.

Lundi 6 juin 2020, les noms des ministres du gouvernement Castex ont été annoncés par Alexis Kohler, secrétaire général de la présidence de la République. Parmi eux, Gérald Darmanin, jusque-là ministre chargé de l’Action et des Comptes publics. Déménagement : de Bercy, il devient locataire de la place Beauvau. Cette nomination était certes pressentie, mais a suscité de nombreuses protestations et mises en garde. Traître, maître chanteur ou encore suspect dans des affaires de viol, les différents portraits dressés par l’opposition – et pas que – ne sont pas très flatteurs. Pourquoi ce choix ministériel est-il si controversé ? 

Gérald Darmanin possèderait “les gènes de la trahison”

Dans un entretien avec Le Parisien, Christian Jacob, président des Républicains, regrette ce remaniement. Selon lui, il ressemble davantage à un jeu de chaises musicales qu’à une réelle modification du gouvernement. Quand le journaliste lui demande si ces choix ministériels ne témoignent pas “d’une inflexion à droite”, le député français répond : “Quel lien a Darmanin avec la droite ? Il est adhérent En marche. Si j’étais le président, je m’en méfierais, parce que le ministre de l’Intérieur a les gènes de la trahison…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...