Pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco : les prochains versements compromis ?

Par “mesure de sécurité”, le bureau de l’Agirc-Arrco a décidé de faire une demande de trésorerie à l’Etat de 8 milliards d’euros. Elle devrait assurer le paiement des pensions de juin et juillet. Et après ?

Par “mesure de sécurité”, le bureau de l’Agirc-Arrco a décidé de faire une demande de trésorerie à l’Etat de 8 milliards d’euros. Elle devrait assurer le paiement des pensions de juin et juillet. Et après ?

Allez-vous percevoir vos prochaines pensions en date et heure ? Une décision de l’Agirc-Arrco pourrait en inquiéter certains. Le bureau a en effet voté à l’unanimité une demande de 8 milliards d’euros d’avance de trésorerie à l’Etat. Pourquoi une telle mesure, alors que pour la première fois depuis 9 ans, l’organisme paritaire géré par les syndicats et le patronat était dans le vert ?

La crise sanitaire, qui a mis 12,4 millions de salariés au chômage partiel, n’engendre pas de cotisation pour la retraite. Le report de versement de cotisations patronales met également à mal les caisses du régime complémentaire des salariés.

Agirc-Arrco : une simple “mesure de sécurité” ?

Comme l’explique Pascale Coton de la CFTC, cette avance de 8 milliards d’euros n’est demandée que par précaution : “Même si pour le moment le manque à gagner est difficile à chiffrer nous avons décidé de prendre une mesure de sécurité. Mais cela ne veut pas dire que le régime est en difficulté et que les pensions vont arrêter d’être versées”, précise-t-elle dans les colonnes de

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...