Numéros surtaxés : voici ce qu’il faut faire pour ne pas payer le surcout quand vous êtes contraints d’en appeler un

Le saviez-vous ? Il est possible de ne pas se faire avoir quand on appelle un numéro surtaxé. A condition de savoir ce que l’on fait…

Le saviez-vous ? Il est possible de ne pas se faire avoir quand on appelle un numéro surtaxé. A condition de savoir ce que l’on fait…

https://www.planet.fr/conso-assurance-retraite-banque-commercants-la-liste-des-numeros-gratuits-pour-contacter-tous-les-services-clients-utiles.2174500.1404.html?xtor=SEC-143 D’aucuns pourraient légitimement le penser… En effet, la loi ESSOC (pour Etat au service d’une société de confiance), votée en 2018, se penchait notamment sur cette question. Les élus qui l’ont voté ont décidé d’interdire les surcoûts pour tout appel visant à contacter une administration. Cela ne signifie pas que joindre la Direction générale des finances publiques (DGFiP) est devenu gratuit mais, depuis le 1er janvier 2021, aucun de ces coups de fil ne saurait vous coûter davantage qu’une simple communication avec un ami, https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14570.

C’est donc loin d’être la fin – légale – des numéros surtaxés. Mais fort heureusement, il existe un certain nombre d’astuces pour ne plus avoir à faire face à ceux qui n’ont pas été interdits. Le tout demeure de savoir ce que l’on fait. Comme l’explique https://www.capital.fr/conso/numeros-surtaxes-les-reconnaitre-et-les-eviter-1406561 sur son site, cela implique d’apprendre à connaître – et reconnaître ! – l’ennemi de toujours. En effet, chaque format de numéro implique un modèle de tarification différent. Certains comportent dix chiffres, d’autres six quand quelques-uns n’en…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...