Livret A : qui sont les rares qui ne l’aiment pas et pourquoi ?

INTERVIEW. L’engouement pour ce livret d’épargne réglementé continue. Au total, près de 3 milliards d’euros ont été placés par les Français sur leurs Livrets A. Qui sont les rares personnes qui n’en font pas usage ? Éléments de réponse avec Thomas Carbonnier, avocat fiscaliste.

INTERVIEW. L’engouement pour ce livret d’épargne réglementé continue. Au total, près de 3 milliards d’euros ont été placés par les Français sur leurs Livrets A. Qui sont les rares personnes qui n’en font pas usage ? Éléments de réponse avec Thomas Carbonnier, avocat fiscaliste.

Depuis le début de la crise sanitaire, les Français se veulent toujours plus fourmis que cigale. En ce mois d’avril, et en grande partie en raison de la fermeture des commerces, ils ont encore épargnés massivement. “Le confinement a en effet permis aux salariés de moins dépenser”, nous confie Thomas Carbonnier, avocat fiscaliste au sein du cabinet Equity Avocats. Près de 3 milliards d’euros supplémentaires ont été placés sur les Livrets A, selon les statistiques publiées vendredi 21 mai par la Caisse des Dépôts et des Consignations. C’est la troisième plus grosse collecte pour un mois d’avril depuis l’année 2009. Le livret défiscalisé, dont le taux est de 0,5% depuis le février 2020, atteint un nouveau record à 341,5 milliards d’euros, rapporte Le Monde.

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) connaît également un franc succès. Au total, près de 3,8 milliards d’euros ont été déposés sur ces deux produits réglementés.

Quels sont leurs avantages ?

Livret A : “Une épargne sécurisée et accessible immédiatement”

“Certains, par peur de l’avenir, ne veulent pas prendre de risque, et, malgré une…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...