Linky : tout ce que peut faire votre mairie pour vous en protéger

Nombreux sont les Français à rejeter le compteur Linky. Certains sont même maires ! Et entreprennent les démarches nécessaires pour protéger leurs administrés. Mais cela fonctionne-t-il réellement ?

Nombreux sont les Français à rejeter le compteur Linky. Certains sont même maires ! Et entreprennent les démarches nécessaires pour protéger leurs administrés. Mais cela fonctionne-t-il réellement ?

Le bras de fer ne s’arrête pas. En Gironde (Nouvelle-Aquitaine), une mairie de plus a décidé de se lever contre le compteur Linky, indique Capital. Il s’agit de l’hôtel de ville de Barsac ainsi que son maire, Dominique Cavaillols. Ce dernier, affirment nos confrères, jugent que “les gens ont encore le droit de choisir” le compteur qui leur sied le plus. Il s’avère – parfois, au moins – que ses administrés refuse le petit boîtier vert d’Enedis ; accusé de gonfler les factures d’électricité, d’espionner ses utilisateurs, de diffuser des ondes potentiellement néfastes pour la santé ou même d’être à l’origine de départs de feu. Sur chacun des points, l’entreprise a répondu par un démenti, comme le signalait par exemple LCI au sujet des incendies.

Quoiqu’il en soit, la mairie de Barsac n’est pas la première à s’opposer à la filiale d’EDF. Celle de Gentilly (Val-de-Marne, Île-de-France) faisait de même avant la crise sanitaire. Mais derrière les promesses des élu(e)s, que reste-t-il ? En pratique, souligne le magazine spécialisé Pleine-Vie sur son site,…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...