Will Smith filme sa coloscopie, on lui découvre une tumeur précancéreuse

C’est une vidéo pour le moins insolite qu’a postée l’acteur de 51 ans. Arrivé à un âge où le dépistage du cancer colorectal est important, Will Smith a suivi les conseils de son médecin, le Dr Ana Stanford, et s’est rendu à Miami pour passer sa première coloscopie. Afin de montrer à ses fans l’importance de cet examen, il a décidé d’en filmer toutes les étapes.

À 51 ans, Will Smith est à un âge où le dépistage du cancer est primordial

Dans son “vlog” – contraction de vidéo et de blog – posté sur Youtube, la star nous montre d’abord un échange préliminaire avec le Dr Stanford. “Le côlon est votre intestin… Et ‘oscopie’ signifie ‘regarder’”, explique le médecin. Will Smith, qui ne cache pas son appréhension, plaisante néanmoins. “Ma grand-mère disait : regarde avec tes yeux, pas avec tes mains”.

Bien sûr, l’intervention ne se limite pas à “regarder avec les yeux”. Pour rappel, la coloscopie consiste à introduire un tube souple muni d’une caméra – l’endoscope – dans l’anus du patient, afin de détecter la présence d’éventuelles anomalies, et d’effectuer des prélèvements et des soins si nécessaire.

Vingt-quatre heures d’alimentation liquide avant l’examen

Pour faciliter l’exploration, les intestins doivent être exempts de déchets. “Depuis 24 heures, mon alimentation est composée d’eau et de laxatifs”, précise l’acteur, le matin de son intervention. La vidéo de 17 minutes montre ensuite son arrivée à l’hôpital, son transfert jusqu’au bloc, les heures qui suivent son réveil et l’annonce des résultats.

Après l’examen, l’acteur est un peu groggy. Son médecin explique que tout s’est bien passé, et qu’aucune complication n’est à déplorer. “Il est encore sous les effets de l’anesthésie, donc il ne doit prendre aucune décision importante aujourd’hui”, précise-t-elle. “Il doit seulement se reposer”. Mais pour la star, aucun regret : “Vous devez juste le faire les gars. Il n’y a pas d’autre option”.

Les médecins lui ont détecté une lésion précancéreuse

Quelques jours plus tard, Will Smith reçoit les résultats de sa coloscopie. “Lorsqu’ils sont arrivés au niveau du côlon ascendant, qui est la partie la plus large du côlon, [les médecins] ont remarqué un polype”, lui apprend le Dr Stanford. “Un polype est une lésion précancéreuse”.

La doctoresse précise que l’équipe médicale a retiré ce polype, et l’ont envoyé en laboratoire. “Les résultats ont indiqué qu’il s’agissait d’un adénome tubulaire, c’est-à-dire un tissu précancéreux. 95 % des cancers du côlon se développent à partir de ce type de polype”.

Refuser la coloscopie, c’est s’exposer à un risque accru de cancer

Autrement dit, l’acteur a eu raison de suivre les conseils de son médecin et de se faire dépister. Sans cet examen, il aurait pu développer un cancer. “Le dépistage et la détection précoce sauvent des vies”, rappelle la spécialiste. “Beaucoup de gens ne veulent rien introduire dans cette partie de leur corps et estiment qu’ils n’en ont pas besoin, parce qu’ils se sentent très bien. Et ils passent à côté de quelque chose d’important”.

Pour Will Smith, partager cette vidéo était essentiel, “pour inciter d’autres personnes à accepter cet examen, et ainsi rester en bonne santé et avoir la chance de vivre le plus longtemps possible”. Lucide, il rappelle que “la santé est notre plus grande richesse”.

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc etc...