Quota d’immigration : Emmanuel Macron recadre sévèrement sa ministre

“Je n’ai jamais pensé que les quotas étaient la réponse. Enfin, la seule réponse”, a asséné la garde des Sceaux sur le plateau de France Inter. Nicole Belloubet évoquait les quotas d’immigration tels que souhaités par l’exécutif qui, pour des raisons électorales, s’engage tout azimut sur les sujets régaliens. La ministre assure ensuite s’être renseignée sur le sujet et explique : “sur les pays qui ont instauré des quotas obligatoires, ça n’a jamais marché”. Et elle de conclure, non sans préciser qu’il reviendrait à Edouard Philippe de trancher : “Je ne crois pas que ce soit la réponse”.

Des propos auxquels Emmanuel Macron n’a que peu goûté. Et pour cause, puisque de son propre aveux, c’est lui qui a décidé de l’orientation générale, rappelle le portail Orange qui reprend les informations de l’AFP. Le chef de l’Etat, visiblement agacé, n’a pas hésité à faire passer un message des plus clairs. “J’ai fixé un cap, le gouvernement l’applique”, a lancé, sans ambages, le président de la République, qui a rappelé avoir longuement discuté avec “les experts du sujet et les parlementaires”.

“Si on veut que la République tienne à peu près debout, le rôle du président de la République ce n’est pas de commenter des commentaires ou les états d’âmes”, s’est-il ensuite agacé.

Nicole Belloubet recadrée par Emmanuel Macron : Edouard Philippe s’en mèle

“Si l’on passait un petit peu moins de temps à disserter sur des surinterprétations de telle ou telle parole et un peu plus de temps à parler des vrais sujets, des vrais problèmes et des vraies dispositions que nous voulons mettre en oeuvre, je pense que tout le monde s’en porterait mieux”, a ensuite taclé Edouard Philippe, comme le rapporte BFMTV. “Le plan que nous venons de présenter, c’est le plan du gouvernement. Et tous les membres du gouvernement sont à l’aise avec ce plan et considèrent qu’il correspond à l’équilibre et à la philosophie que nous voulons porter”, a-t-il ajouté.

De son côté Nicole Belloubet a fini par rentrer dans le rang. En milieu d’après-midi, poursuit la chaîne d’information en continu, elle a estimé que “le plan présenté ce matin est un plan cohérent et équilibré” et accusé les journalistes de “surinterpréter ses propos”.

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc etc...