Gaz et électricité : méfiez-vous de ces nouvelles arnaques

Certains se font passer pour des démarcheurs certifiés tandis que d’autres surfacturent leurs clients. Ce qu’il faut savoir pour ne pas se faire avoir par les escrocs comme les fournisseurs.

Certains se font passer pour des démarcheurs certifiés tandis que d’autres surfacturent leurs clients. Ce qu’il faut savoir pour ne pas se faire avoir par les escrocs comme les fournisseurs.

Toutes les surfacturations ne sont pas nécessairement le fait d’escrocs. C’est, du moins, ce qu’explique le site spécialisé Dossier Familial, qui revient en détail sur plusieurs arnaques récurrentes au gaz et à l’électricité. “Aucun fournisseur n’est assez malhonnête en France pour surfacturer sciemment des consommateurs”, nuance cependant Xavier Pinon, le co-fondateur de Selectra, société spécialisée dans la comparaison de services, parmis lesquels tout ce qui touche au gaz et à l’électricité. Pour autant, cela ne signifie pas que la surfacturation soit impossible, bien au contraire. Elle est simplement le fruit d’une erreur.

“Les problèmes de surfacturation tendent à se réduire du fait de l’installation des compteurs intelligents Linky, pour l’électricité, et Gazpar, pour le gaz, qui permettent une adaptation plus rapide de l’estimation de la consommation”, affirme encore l’expert, interrogé par le journal. Dans le cas où l’erreur est avérée, cependant, il faut se plaindre auprès du service clientèle de l’entreprise concernée.

Gaz, électricité… Outre la surfacturation, quelles sont les arnaques ?

D’autres, en revanche, parient sur de véritables fraudes pour soutirer de l’argent aux Françaises et aux Français. C’est le cas, par exemple, de tous les fournisseurs d’électricité ou de gaz…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...