Gard : le cauchemar de cette retraitée qui doit vivre avec son squatteur

A la suite d’une décision de justice, une septuagénaire résidant à Rochefort-du-Gard est contrainte de cohabiter avec un squatteur, dans sa demeure familiale. Une situation insoutenable pour la propriétaire.

A la suite d’une décision de justice, une septuagénaire résidant à Rochefort-du-Gard est contrainte de cohabiter avec un squatteur, dans sa demeure familiale. Une situation insoutenable pour la propriétaire.

Cohabitation forcée. Martine Garofalo se retrouve dans une situation ubuesque. Depuis près de 60 ans, cette Gardoise réside dans une maison à Rochefort-du-Gard, qu’elle a hérité de ses parents. Durant deux ans, alors partie en Guyane avec sa nièce, elle a loué les deux étages de son logement : “Celui du premier étage ne m’a pas payé les loyers pendant un an, l’autre a bloqué l’accès à mon jardin, en mettant une voiture devant le portail, cela a été constaté par un huissier”, déplore la retraitée auprès de Midi Libre.

Si le premier occupant finit par partir, le second en profite pour squatter également l’étage. La septuagénaire, qui a pu forcer le passage pour accéder à son jardin, retrouve sa propriété en piteux état : saleté, piscine dans “un état lamentable”…

Problème, pendant 6 mois, le locataire ne paie toujours pas son loyer : “J’ai patienté” précise la propriétaire qui décide alors de revenir en métropole.

Logement squatté : “Je ne veux pas habiter dans la même maison, la mienne !”

Relogée en urgence à Rochefort-du-Gard au sein d’un appartement mis à disposition par la municipalité qui lui porte soutien, Martine Garofalo prend l’affaire en main et contacte un avocat…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...