Fortune et transparence : quand saura-t-on si les nouveaux ministres sont riches ?

Comme tous les autres membres du gouvernement, les nouveaux ministre ont du lever le voile sur certains aspect de leur intimité. Pour autant leurs déclarations de patrimoine et d’intérêts ne sont pas nécessairement accessibles dans l’immédiat. Voici pourquoi.

Comme tous les autres membres du gouvernement, les nouveaux ministre ont du lever le voile sur certains aspect de leur intimité. Pour autant leurs déclarations de patrimoine et d’intérêts ne sont pas nécessairement accessibles dans l’immédiat. Voici pourquoi.

“Je n’aime pas la transparence”, a sobrement asséné Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, au micro d’Apolline de Malherbe, journaliste pour BFMTV, dont La Dépêche reprend l’extrait. Comme tous les ministres, il devra néanmoins s’essayer à l’exercice ; faire état de son patrimoine et remplir sa déclaration d’intérêts. Ce qu’il ne conteste pas. Il explique tout de même les raisons de ce désamour à l’écran, plaidant que l’on vit “dans une époque où l’on exige tout et ou le secret, et en particulier le secret professionnel, devient suspect”. Avant de conclure, sans appel possible : “Je n’aime pas l’air de la suspicion”.

“J’ai dit très clairement que j’avais encore une liberté de penser, je vous le démontre, en même temps je me soumettrai aux obligations qui sont les miennes”, a-t-il tout de même tenu à préciser. C’est que, comme tous les nouveaux ministres, il lui faudra lever le secret sur cette dimension de sa vie privée. Ce qui, de toute évidence n’a pas encore été fait, rapporte Libération. Les plus impatients devront donc attendre. Oui, mais jusque quand ?

Patrimoine des ministres : combien de temps ont-ils pour déclarer…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...