Féministe, écolo, contre les puissants… Quand l’extrême-droite se déguise pour vous séduire

INTERVIEW – L’extrême droite a-t-elle déjà gagné la bataille ? Quand il s’agit de séduire un électorat plus jeune, elle n’hésite pas à se travestir quitte à donner dans la plus étonnante des récupérations. De quoi, peut-être, porter Marine Le Pen à l’Elysée.

INTERVIEW – L’extrême droite a-t-elle déjà gagné la bataille ? Quand il s’agit de séduire un électorat plus jeune, elle n’hésite pas à se travestir quitte à donner dans la plus étonnante des récupérations. De quoi, peut-être, porter Marine Le Pen à l’Elysée.

“À un peu plus d’un an de la prochaine présidentielle, nous considérons la victoire finale de Marine Le Pen comme une possibilité non négligeable, alertent les chercheurs de la Fondation Jean-Jaurès, qui viennent de publier une étude à ce sujet. Trois conditions bien précises, estiment-ils, rendraient son élection possible et même plausible, rapporte France Info. La première d’entre elle repose sur le rejet d’Emmanuel Macron par l’électorat de la droite traditionnelle, y compris son aile modérée, qui pourrait alors – deuxième point essentiel – être tentée de voter pour elle plutôt que pour le chef de l’Etat. Enfin, la dédiabolisation de l’extrême droite pourrait pousser certains électeurs de gauche à ne plus participer à l’éternel barrage républicain. Une seule de ces trois situations suffirait apparemment à ouvrir les portes du Château à la fille du Menhir.

Certaines semblent déjà réunies, en témoigne la récente sortie de l’élu PS Julien Dray, qui se refusait à “tirer un trait d’égalité” entre la fille et le…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...