Coronavirus : les questions les plus bêtes posées aux policiers.

De plus en plus de citoyens inquiets interpellent les agents de police pour savoir ce qui leur est ou non permis. Certaines questions valent largement le détour… Et pourraient vous arracher un sourire !

De plus en plus de citoyens inquiets interpellent les agents de police pour savoir ce qui leur est ou non permis. Certaines questions valent largement le détour… Et pourraient vous arracher un sourire !

Les Français se posent beaucoup de questions au sujet du coronavirus. Et pour cause ! Aux yeux de nombre d’entre eux, chaque détail a son importance, particulièrement quand il s’agit de savoir ce qui est où non autorisé en période de confinement.

De multiples médias ont d’ailleurs opté pour la réalisation d’articles reposants sur ce format, comme c’est le cas de Planet. Pour autant, les réponses apportées par la presse semblent ne pas suffire et le stress peut parfois pousser tout un chacun à soulever des interrogations qui manquent de pertinence.

La police nationale n’est pas épargnée par ce genre de questions incongrues. En effet, lors de contrôles d’attestation de sortie dérogatoire, les agents de polices sont parfois assaillis de demandes stupides, assure le site d’info-divertissement Topito. Le site dresse même un panel des pires interrogations posées aux policiers, pendant le confinement.

“J’ai mangé des nems hier soir”

Certains citoyens n’ont pas tout à fait compris les subtilités de la propagation du coronavirus Covid-19 et se nourrissent de préjugés. C’est le cas de ce citoyen qui interroge la police : “J’ai mangé des nems hier…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...