Coronavirus : la parole est-elle un vecteur de transmission ?

Selon une étude, la parole serait un vecteur de transmission possible du coronavirus Covid-19. Des gouttelettes contaminées peuvent rester en suspension plusieurs minutes dans un espace fermé.

Selon une étude, la parole serait un vecteur de transmission possible du coronavirus Covid-19. Des gouttelettes contaminées peuvent rester en suspension plusieurs minutes dans un espace fermé.

Il n’a pas encore livré tous ses secrets. Le coronavirus Covid-19 continue sa progression dans le monde et les scientifiques cherchent à comprendre comment il parvient à contaminer autant de personnes. Depuis le début de l’épidémie, ils ont notamment découvert que le virus se transmettait principalement par les gouttelettes d’une personne infectées, mais qu’il pouvait aussi survivre plusieurs heures, voire plusieurs jours, sur différentes surfaces. Les scientifiques ont établi que ces gouttelettes se transmettaient principalement par la toux et les éternuements d’un malade, d’où l’intérêt des gestes barrière. En effet, vous protégez les autres en éternuant et toussant dans votre coude, mais aussi en portant un masque, encore plus si vous êtes positif au virus.

Covid-19 : la parole, vecteur de transmission ?

Pourtant, il se peut que nous devions faire bien plus attention que ça dans nos interactions sociales. Selon une étude publiée mercredi 13 mai dans la revue américaine Pnas, la parole génèrerait aussi de petites gouttelettes contaminées, qui seraient tout aussi dangereuses qu’une toux ou un éternuement. Vous prenez donc le risque d’être infecté rien qu’en ayant une conversation dans un lieu fermé avec un proche, un ami, un voisin ou même un…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...