Coronavirus : ce dernier département qui résiste

Tous les départements plient, un à un, face à l’envahisseur. La crise sanitaire avance et la situation épidémiologique se dégrade. Tous, sauf un ! La Manche continue de résister.

Tous les départements plient, un à un, face à l’envahisseur. La crise sanitaire avance et la situation épidémiologique se dégrade. Tous, sauf un ! La Manche continue de résister.

A Paris comme à Marseille, le chef de l’Etat souhaite un couvre-feu à compter du vendredi 16 octobre à minuit. Certains départements ont beaucoup de mal à lutter contre l’épidémie de coronavirus CoVid-19, qui a déjà fait plus de 33 000 décès en France désormais. La deuxième vague, Emmanuel Macron et ses ministres l’ont déjà dit, frappe fort. Et puisque la situation épidémiologique se dégrade, le président de la République a récemment annoncé une batterie de mesures sanitaires visant à entraver la progression de l’épidémie.

Pour autant, révèle le portail Actu.fr sur la base des informations de Santé Publique France, un département se porte mieux que les autres. Pour un peu, l’on pourrait dire qu’il résiste encore et toujours à l’envahisseur ! Ce qui ne signifie pas que le virus n’y est pas présent, simplement qu’il y est encore relativement bien contrôlé.

Ce département, c’est La Manche.

La Manche, un département où le niveau de vulnérabilité est jugé “limité”

Le 14 octobre 2020, Santé Publique France qualifiait encore son niveau de vulnérabilité de “limité”. Un cas rare, inédit dans tout le pays, départements d’outre-mer compris.

Ce niveau de vulnérabilité, poursuit Actu.fr qui cite Santé Publique France, “traduit à la fois la circulation virale et l’impact sur la santé de la…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...