Benjamin Griveaux à la tête d’une mission qui invite aux mauvais jeux de mots

Après quatre mois de silence, Benjamin Griveaux est revenu à l’Assemblée nationale et a une nouvelle mission. Le député vient d’être nommé à la tête de la BITD…

Après quatre mois de silence, Benjamin Griveaux est revenu à l’Assemblée nationale et a une nouvelle mission. Le député vient d’être nommé à la tête de la BITD…

En février 2020, un scandale éclate en plein milieu de la campagne des élections municipales. Des images intimes du candidat LREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, sont dévoilées sur Internet. Le député français a en effet échangé des vidéos à caractère sexuel avec Alexandra de Taddeo, une étudiante en droit de 29 ans. L’artiste Piotr Pavlenski, réfugié politique russe et compagnon de la jeune femme, a avoué être à l’origine de la diffusion des vidéos. Son objectif ? Dénoncer l’hypocrisie, selon lui, du candidat, qui prône les valeurs familiales traditionnelles. À la suite de cette “affaire Griveaux”, le député LREM retire sa candidature à la mairie de Paris et se retire de la scène politique pendant plusieurs mois. 

C’est pour ainsi dire un retour fracassant de Benjamin Griveaux, qui, selon le quotidien L’Opinion, revient en politique pour une “mission flash” à la tête de la BITD, Base Industrielle et Technologique de Défense. Bien que le nom de cette base se prononce B-I-T-D, l’information n’a pas tardé à en faire éclater de rire plus d’un, sur les réseaux sociaux ou sur les…

Lire la suite sur Planet

Ne ratez plus rien !Soyez le premier à être informé des dernières actus du web
  • Les dernières actualités politiques et sociales
  • Les bons plans et meilleurs conseils
  • Etc ...